Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum
Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Nigthwing Lame-de-Lumière

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum -> Lune-d'Argent -> Bibliothèque publique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Funéral le Loup Solitair
Le Conseil

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2014
Messages: 518
Localisation: Entre Azeroth et l'Angleterre
Niveau:
Classe: Chevalier de la Mort
Royaume: Culte de la Rive Noi

MessagePosté le: Mer 31 Déc 2014 - 13:18    Sujet du message: Nigthwing Lame-de-Lumière Répondre en citant

Je me nomme Nigthwing Lame-de-Lumière, dernier descendant de la Famille Lame-de-Lumière et voici mon histoire.

Je suis né dix années avant l'attaque du Fléau sur Lune-d'Argent. Mon père et ma mère, Nadorion et Alniana, ainsi que mon frère, Elédir, faisaient partit de la Garde de Lune-d'Argent. Mon père était Commandant en second dans cette Garde et mon frère était promis à un grand avenir dans celui-ci, ma mère était l'une des Grande-Prêtresses du Puits de Soleil.

Alors que mon frère était devenu un Paladin confirmé de l'Ordre des Chevaliers de Sang, je décidais de suivre ses pas et rendre mon père fier de moi. Je me souviens encore de ce qu'il me disait:"Qu'importe la Voie que tu suivra, si tu décide de devenir Chasseur ou Voleur, je serais toujours fier de toi mon fils." Je n'imaginais pas, à cette époque, que ce serait les dernières paroles que j'aurais avec mon père. Lui aussi était Paladin, c'est même lui qui a fait entrer mon frère dans l'Ordre des Chevaliers de Sang.
Ma mère, Alniana, était une Prêtresse et vouait son existence au soin des plus démunis. Elle était douce et très avenante envers celles et ceux qui en avaient le plus besoin. Ma Famille était respectable et respectée.
Mon frère, Elédir, devait succéder à mon père dans la Garde de Lune-d'Argent. Il avait beaucoup de succès, surtout auprès des filles.

Quant à moi... Avant le drame qui allait frapper ma famille, je menais une existence plutôt simple, ne me souciant que des problèmes liés à mon âge... J'arrivais à une époque où je devais choisir ma vocation, et Paladin était celle que je voulais suivre.
Je garderais toujours en mémoire, le jour où j'ai été présenté à Dame Liadrin, la Matriarche de l'Ordre des Chevaliers de Sang, mon frère lui avait dit que j'étais quelqu'un qui travaillait dur et s'accrocherait jusqu'au bout pour devenir Paladin. J'ignore si c'est cela qui a décider ma Mentor, mais le jour suivant, je recevais mes habits d'Initié. J'étais fier et confiant pour l'avenir, nous n'étions qu'à la veille du jour maudit où le Fléau envahit nos terres.
Ce jour la, des rumeurs alarmantes provenaient du Sud, de Lordaeron, un Royaume Humain, le Roi Terenas Menethil II venait d'être assassiné par son propre fils, revenu changé de son expédition vengeresse en Norfendre. Son nom allait devenir tristement célèbre, Arthas Menethil, le Roi-Liche. Cet après-midi la, il faisait une chaleur accablante, le soleil était haut dans le ciel et rien ne laissait présager du massacre à venir. Alors que je m’entraînais avec mon frère, les cloches de la Cité sonnèrent, l'ordre fut donner à tous de se rassembler. Je ne savais pas ce qui se passait et personne ne voulait me le dire, je ne le compris que lorsque je vit le visage grave de mon père. Avant de partir pour rejoindre les lignes de défense, il m'adressa un regard dans lequel je pouvais voir qu'il me demandait d'être fort quoi qu'il arrive. Ma mère m'étreignit, je sentais ses larmes couler sur mon visage. Mon frère me confia à Dame Liadrin, je commençais à comprendre que je ne les reverrais plus... Sauf une personne... Je voulais les rejoindre, mais la Matriarche me retint par le bras, puis me serra contre elle. A la fin de ce jour funeste, je vit les corps sans vie de mes parents être ramener sur la Place des Pérégrins.
Les années passèrent, je fit ma formation auprès de Dame Liadrin, qui m'enseigna comment me servir des Pouvoirs de la Lumière autrement que pour attaquer une cible.
Au lieu de servir la Horde dans son éternel conflit contre l'Alliance, chose qui ne m'intéressais pas, je décidais de me tenir en retrait et de ne prendre part aux conflits que lorsque j'y étais réellement forcer.


J'avais une tâche bien plus importante a accomplir, venger mon frère... Lui qui avait été lâchement assassiner par celle qu'il aimait et qui causa sa perte... Son nom: Kaëlydan Aube-de-Guerre. Alors que je n'étais qu'un adolescent, j'avais une amie Traqueuse Yana Ash'forder, j'ignore ce qu'elle est devenue, je lui ai demander de se renseigner à propos des Aube-de-Guerre, si ils étaient toujours dans le Royaume. Quelques jours plus tard, elle revint m'informer qu'ils possédaient une maison secondaire aux Terres Fantômes. Cela était parfait, Dame Liadrin avait prévue de nous envoyer en camps de survit sur ces terres mortes... Dans son regard, elle savait ce que je voulais faire. A la frontière entre le Bois des Chants Éternels et les Terres Fantômes, ma Matriarche me dit ceci :"Même si je comprends ce que tu ressent, n'oublie pas que la vengeance ne devra pas t'écarter du chemin que tu suit. Agis vite et rapidement."
Nous étions un petit groupe de cinq aspirants Paladins, inconsciemment je suivais les traces de mon père et pris la tête du groupe. Nous savions que le Fléau avait une base avancée sur ces terres et notre vigilance était constante, surtout que deux gigantesques créatures rôdaient dans les parages. Nous avions un mois pour survivre, et c'était le temps qu'il me fallait pour me rapprocher des Aube-de-Guerre. Mes quatre autres frères d'armes ne le surent jamais. Alors qu'ils dormaient tous après avoir combattu un groupe de soldats du Fléau, je me rendis jusqu'à la maison secondaire des Aube-de-Guerre, je m'approchais en silence, il y avait de la lumière, puis les deux frères de Kaëlydan sortirent en laissant la porte ouverte, je me faufilais à l'intérieur sans bruit et me fondit dans les ombres. Les deux frères rentrèrent, mais pas de trace de celle que je traquais... Où était-elle ? Ayant assez attendu, je sortis de l'ombre et entamer une discussion muscler avec les deux frères de la meurtrière. Le premier tomba, tandis que l'autre poursuivait le combat jusqu'à ce qu'il soit mortellement blesser et me dit avant de mourir :"Petit Lame-de-Lumière... Ma... sœur... savait que tu viendrais... Tu sauras quand l'affronter lorsqu'elle se présentera... à... toi..." Je sortis de la demeure, triste de ne pas avoir pu mettre la main sur Kaëlydan, mais je savais qu'un jour j'aurais ma vengeance.

Depuis le jour où j'ai quitter mes terres natales, je me suis consacrer à la maîtrise de la Lumière et à la découverte de l'Histoire d'Azeroth... A cause de mes agissements et tout ça parce que mon frère voulait avoir un œil sur moi, j'ai du rejoindre une Maison aussi ancienne que la mienne, celle des Celwë Belore. Ce n'est pas un secret pour tout le monde, j'ai une haine sans limite pour tout ce qui ce rapporte de près ou de loin au Faux-Prince et aux Solfuries... Et il y a une chose qui arrive à me calmer, c'est ma femme, la Nécromancienne Loadrena Selenae et je ne tolérerais pas qu'on la menace.
_________________
"L'arme d'un Chevalier de la Mort n'est que le reflet de son âme... TrancheGlace et TrancheRuine sont les reflets de mon âme..."

Elédir "Funéral le Loup Solitaire"


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Déc 2014 - 13:18    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum -> Lune-d'Argent -> Bibliothèque publique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Modifiés et personnalisés pour ProjetSang,
par Christopher Jorissen et Lodjay.