Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum
Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Récit] Ère sauvage

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum -> Lune-d'Argent -> Bibliothèque publique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vallaryn
Relique Belore

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2013
Messages: 217
Niveau:
Classe: Gangremage

MessagePosté le: Ven 28 Nov 2014 - 17:17    Sujet du message: [Récit] Ère sauvage Répondre en citant

[HRP] Attention, ce court récit fait suite directe à la cinématique de fin de Nagrand. Si vous ne voulez pas vous spoil, terminez donc toutes les quêtes de Draenor de fond en comble et lisez "Crimes de Guerre" et "Hurlenfer"

Ce récit sera écrit au fur à mesure de l'avancée de l’extension. J'en profite pour la faire de cette façon pour un peu "justifier" mon absence sur le RP en jeu et mon peu de disponibilté (c'est que c'est dur quand on est à cheval entre deux guildes ;p ) [/HRP]

_____________________________________________________________


Vallaryn contemplait l'étendue des forêts de Talador depuis le promontoire. La bataille avait fait rage sur deux front en contrebas, la Horde de Fer d'un coté, les démon de l'autre. C'est ce second front qui attira tout l'attention de la jeune mage corrompue alors qu'elle se perdit dans ses questionnements.

Ce monde est altéré, mais aucun des changement n'a affecté Azeroth, comme s'il s'agissait d'une dimension parallèle. Peut être en explorant la Ténèbre de L'au Delà depuis cette Draenor, elle arriverai sur l'Azeroth du passé? Mais est-ce bien leur Azeroth ou celle de cette ligne temporelle? Il est encore trop tôt pour le dire si les effets sur cette Draenor modifiera l'histoire de l'Outreterre et d'Azeroth. Et si cette ligne temporelle est différent de la sienne, jusqu'où sont ses changement? Que pourrait elle changer au profit de son propre espace temps? Quels artefacts perdus de l'Outreterre peut-on récupérer ici?

Elle fut sortie de ses pensées par un magistère.

- Dame Chantesort. Je tiens à vous remercie personnellement d'avoir fait le déplacement depuis Lune d'Argent.
- Tant que vous me garrantissez le portail retour à travers la faille. Vous savez les risques que je prends.
- Nous en somment tous conscients ici. Les recherches des Saccage-Soleils sur les Animas Mogus nous permettent d'avoir un avantage certain sur la bataille.
- Je le vois bien. Je suis heureuse de voir une part de mon travail servir au service de Quel'Thalas. Cependant... est-on obligé de s'allier avec ces pieuvres à sabots?
- Dame Liadrinn a expressément ordonné de collaborer avec les Draeneïs.
- Je sais que leur chef et leur collaboration passée sur Quel'Danas a permis la restauration du Puits de Soleil, mais mon ami, restez sur vos garde. Nous sommes plus que bien placés que nous ne pouvons faire confiance qu'à notre propre espèce...
- Bien dame. Puis-je vous aider d'avantage?
- Oui. Quelles sont les nouvelles de la mine?
- Hélas elles sont mauvaises. L'apprentie Kaelynara Courresoleil a perdu le contrôle de soi et a provoqué le désordre en voulant se servir de la magie contenus dans les cristaux. Fort heureusement des aventuriers de passage sont parvenu à mettre fin à cette folie.
- <soupirs> Visiblement on ne peux même plus faire confiance à son propre peuple... misère. Quels sont...
- Attention!!!!

Le magistère se jetta et projetta Vallaryn en arrière. Les deux elfes n’eurent pas le temps de se relever qu'une gigantesque roche de métal fumant frappa le sol à l'emplacement précis où ils se trouvaient plus tôt.
- Ils arrivent!!
Un bataillon de la Horde de fer pris le camp elfe en embuscade et venaient de faire pleuvoir une pluie de mortiers, une pluie qui faucha de nombreux elfes moins chanceux que la gangremage. Très rapidement les défenses s'organisaient. Les chevaliers de sang formaient les rangs contre les chevaucheurs de loup chanteguerre qui leur faisait front pendant que les mages dressaient des baricades magiques contre les prochaines vagues de projectiles. Vallaryn se mis à l'abris au millieu des défenses du camp et hurla des directives remplaçant ainsi le capitaine du camp, dont la tête avais été enfoncé dans le thorax par un projectile.
- Chevaliers, bloquez leurs lignes. Ne laissez aucun de ses monstre s'approcher. Mages érigez les barrières. Tout ceux qui s'en sentent capable, soutenez mon incantation! Anar'alah Belore!
Sur ces mots, chacun obérèrent alors que Vallaryn commençait à maudir le fait d'avoir accepté l'ordre des Saccage Soleil de quitter la Maison pour apporter son soutien aux nouvelles armes de guerres. Les combats firent alors fureur tout autour du camp. De nombreux elfes s’effondraient sous les coups des orcs alors que là où un orc tombait un autre le remplaçait telle une marée infinie. Une nouvelle vague de mortiers décollèrent et fondirent sur les elfes. Dans leur chute, leur trajectoire dévia sur le coté et certains fauchèrent les montures des assaillants. "Maintenez les champs protecteurs!" cria un arcaniste occupé à préparer un sortilège de téléportation. "Visez les plus faibles" hurla un orc. Au milieu de ce chaos, Vallaryn agita les flux de magie environnante et essaye de tirer profit de la présence démoniaque dans la région. Sortant à la hâte une bourse de poudre de sa besace, elle traça un cercle et des runes sur le sol. D'autres lanceurs de sorts mais aussi des démonistes l'aidaire alors à compléter le rituel.
Quand ils eurent terminés, une seconde vague de tirs retentirent. Les magistère se concentrèrent à nouveau à dévier les obus. Il s'en suivit d'une série d'explosion et d'arme à feu dans les rangs orcs. Les fusilleurs de la Horde de fer abattirent plusieurs mages alors que les mortiers non déviés terminaient le travail. Prêtres et chevaliers de sang elfes se ruèrent sur les blessés et tentèrent alors de les ramenés à l'abris des tirs avant de les soigner. Vallaryn ferma les yeux et commença à réciter son incantation en se focalisant totalement sur les flux de magie, et faisant une abstraction totale du monde physique qui l'entour, à l'abri derrière un mur d'autres mages qui l'assitère mais servaient également de bouclier malgré eux.
Les assauts des Chanteguerre parvient à percer les défenses et plusieurs orcs pénétrèrent dans le camp, frappèrent au jugé les premiers elfes qui leur passa sous la hache. Ils furent rapidement balayés de flammes et de givre des mages de batailles qui les attendaient en embuscade. La lutte semblait s'éterniser sur de longues minutes semblables à des heures. Plus le temps passait et plus les cadavre des deux camps jonchaient le sol. La Horde de fer perdait beaucoup de troupes, mais demeuraient supérieure numériquement aux elfes. Le rituel continua dans ce vacarme, malgré la mort de quelques mages fauchés par les tirs et les haches ennemis.
Soudain, une terrible odeur de soufre envahis le champ de bataille. Vallaryn leva les main, et ouvrit les yeux. Ces dernier vomissait littéralement d'une forte brûme verdâtre alors que la chaleur montait. Des flammes gangrenées se mirent à apparaître au dessus du combat, tournant en cercle à un rythme effroyable. Les gerbes de flamme jaillirent dans tous les sens et frappaient avec précision quelques orcs présents aux alentours. Le flot de feu s’épaissit elle le vent d'une tornade et englobât la totalité du camp sous une colonne aux parois de feu vert et masquant la lumière du soleil derrière un épais nuage de cendres. Vallaryn baissa les mains et les flammes se répandirent à même le sol, et déferlèrent telles une multitude de serpents entre les corps et les elfes, dévorant entièrement tout orcs pas assez vif pour tenter de fuir. Devant une telle démonstration de puissance et un nombre considérable de pertes, les survivants du bataillon orc ordonna la retraite immédiate

Vallaryn posa un genou à terre à bout de souffle et couverte de sueurs. Essayant de reprendre son souffle. Voyant les orcs s'enfuir, elle esquissa un sourire victorieux. Autour d'elle les elfes encore debout partir s'occuper des blessés, soignant les leurs et achevant les orcs de la Horde de Fer mourants. Vallaryn se sentait fier du résulat de son sort. Elle avait délibérément prix le choix de consumer les âmes des orcs tombés au combats pour amplifier la puissance de son sort, tout en épargnant les efles. Un sans faute. Pourtant... un immense frisson lui glaça soudainement le dos quand une voix rauque et sombre vient lui murmurer à l'oreille.

- Impressionnant pour une si petite créature d'au-delà du Portail.
Cette voix provoquait chez Vallaryn le même effet que lui aurai provoqué un poignard de glace au travers l'échine. Tétanisée par la peur elle resta à genou.
- Ton pouvoir est grand. Rejoint-moi et ensemble nous pourrons détruire notre ennemi commun. La Horde de Fer brûlera jusqu'au dernier bâtard.
Vallaryn lutta contre son propre corps pour briser la rigidité que la terreur imposa à son corps en vain. Sa vision se troubla jusqu'à ce qu'elle puisse plus rien voir que le noir. Une forme se sculpta dans ce vide, celle d'une grande créature trapue et revêtue d'une longue robe en peau sombre ornée de pics sur lequels sont empalés des crânes d'orcs. Sous sa capuche luisent deux yeux rouges vicieux au dessus de crocs jaunis et partiellement trouées. L'ombre semait vacillante et s'appuyer lourdement sur un bâton servant à la fois de bâton de sorcier et de canne de marche, mais malgré cet aspect de vieillard décrépit, Vallaryn ressentait une puissance prodigieuse et un pouvoir étouffant provenant de lui.
- Viens à moi.

_____________________
3 jours plus tard. Nagrand.



Un profond silence envahis les plaines de Nagrand. L'ancien chef de Guerre, Garrosh Hurlenfer, gisant dans une poigne de roche, le corps encore fumant de la fureur des éléments qui haïssaient encore sa venue dans ce monde et dans cette époque. Thrall demeurait silencieux devant son erreur réparée et retourna près de Durotan. En l'observant, Lodjay se doutait que l'orc se retenait depuis son arrivée de chercher du réconfort auprès de sa famille... cependant ce Durotan et cette Draka n'étaient pas ses parents. Presque tout Azerothien en ce monde avaient par ailleurs volontairement décidés de cacher la vérité aux indigènes, sur leur origines. A leurs yeux, ils n'étaient que des étrangers et il valais peut être mieux que cela le reste, pour que ce monde ne soit pas bouleversé plus qu'il ne l'est déjà.

Lodjay pris une grande respiration en observant au loin le cadavre inerte de Garrosh pendant un long moment de silence.

- Lodjay? demanda sa soeur. Tout va bien?
Il ne répondit pas et Nyhra insista.
- Héé, je te parle. T'as l'air particulièrement contrarié.
- Je m'attendais... à mieux.
- Comment ça?
- Aux cotés de la Garde Pourpre, j'ai combattu à Orgrimmar jusqu'à son arrestation. Puis je l'ai vu sous mes yeux s'enfuir dans une faille ouverte par se dragon de bronze dément au Temple de Xuen. Nous l'avons traqué pendant des mois, (il marqua une pause et pris une grande inspiration). Et maintenant qu'il est là... je me rends compte que rien n'est fait.
- Quoi?
- Sa "création", la Horde de Fer est toujours présente. Nous ignorons encore pourquoi ce dragon l'a aidé.
- J'ai aidé l'Archimage à trouver sa trace. Kairoz cherchait le pouvoir de forme une infinité d'armée et Garrosh n'était que le premier pion. Il est devenu fou. Je crois que c'est le premier dragon à devenir un dragon du vol "infini"... en tout cas c'est ce qu'il voulait.
- Je parlais de l'autre...
- L'autre?

Un cri retenti derrière eux, la voix grondante de Sharov résonnait comme la foudre, comme à son habitude.
- Lodjay!! Viens par ici! Il faut qu'on parle de la suite du plan.
- Les affaires reprennent, soupira Lodjay.
Les deux s'approchaient alors du campement de la Garde Pourpre jusqu'à ce que la silhouette fière et hautaine d'une elfe de sang leur barre la route.

- Un instant! Protectrice, je vous donne l'ordre de me suivre immédiatement.
- Oui, dame Chantesort.
_________________


Lien vers l'histoire de Vallaryn sur l'image


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 28 Nov 2014 - 17:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vallaryn
Relique Belore

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2013
Messages: 217
Niveau:
Classe: Gangremage

MessagePosté le: Lun 23 Fév 2015 - 14:54    Sujet du message: [Récit] Ère sauvage Répondre en citant

-C'est une plaisanterie? s'exclama Nyhra.
Vallaryn se contenta de foudroyer l'ingénieur du regard quand à cette remarque avant de répondre.
-Ce sont les ordres. Faites votre mission immédiatement. Et n'en touchez pas un mot au reste de la Maison tant que je ne vous donne aucun contre ordre.
-Mais je ne comprends pas. Comment quelqu'un comme vous peut avoir...
-Je me fiche que vous comprenniez. C'est un ordre.
-Mais vous ne...
Vallaryn interrompis à nouveau Nyhra articulant chaque mot lentement tout en exerçant une pression à l'aide de ses pouvoir.
-C'est. Un. Ordre.
Nyhra eu le désagréable sentiment de peser soudainement beaucoup plus lourd, comme si l'air lui même l'écrasait dans un sentiment de malaise. Mais elle s'obstinna à résister, mais avant même qu'un son ne ressorte de nouveau de sa bouche, Vallaryn répéta.
-C'est un ordre, dame Al'releï.
Al'releï. Un nom que Nyhra esperait avoir disparu dans son passé. Une soudaine peur l'envahis quand à l'évocation de ce nom.
-Je ne suis pas..
-Oh si vous l'êtes. Vous n'avez aucun secret pour moi. Je ressents vos brassards d'ici. Je connais votre histoire et votre vraie nature.
-Non je..
La pression magique qu'exerce Vallaryn ne cesse d'amplifier à chaque mot, démultipliant à chaque seconde le sentient de malaise de Nyhra.
-Obéissez à mes ordres, a moins que vous préféreriez que le monde sache ce que vous êtes réellement.
-Non!! Jamais.
-Alors vous avez ce qui vous reste à faire.
Vallaryn tourna le dos et ouvrit une faille dans l'espace temps sous la forme d'un portail au reflets noirs. La pression qu'elle exerça jusqu'ici se dissipa en quelques secondes, ce qui n'est pas pour autant le cas du malaise provoqué chez Nyhra.
-J'ai encore fort à faire. Mes devoirs de saccage soleil me prennent tout mon temps dans ce monde infernal, contrairement à vous.
Vallaryn s'engouffra dans le portail, laissant Nyhra seule avec ses doutes. Elle serra le poing puis pris la direction pour Talador. En chemin elle ne pouvait pas s'empêcher de songer et à craindre les nouveaux plans de la Chantesort.
_________________


Lien vers l'histoire de Vallaryn sur l'image


Revenir en haut
Vallaryn
Relique Belore

Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2013
Messages: 217
Niveau:
Classe: Gangremage

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2015 - 15:52    Sujet du message: [Récit] Ère sauvage Répondre en citant

[HRP]Attention la partie qui va suivre fait suite directe à la cinématique de la quête légendaire 6.1 et risque de contenir des spoilers.[/HRP]

Après de longues recherches et l'aide qu'elle a apporté à Khadgar dans ses travaux, Nyhra retrouva enfin la trace de la cible que Vallaryn lui avais ordonné de chercher.
Alors qu'elle fuyait la Porte de Tanaan après ce qu'elle y a vu, la jeune elfe ingénieure sursautant en voyant une ombre passer juste à coté.
Une embuscade. Au vue de la tenue que portait l'orque masquée devant elle, le conseil des Ombre l'avais retrouvée. L'assaillant se contenta de lever sa main et une gerbe d'ombre fit tomber Nyhra sur le dos. D'un geste brisque elle tenta de se débattre et de se relever. Propulsée par le mécanisme de son armure, Nyhra chargea de toute son énergie contre l'orque et la bouscula sur le coté. D'un geste vif, l'orc parvint à dévier en partie l'attaque de l'elfe à l'aide de sa dague. Son bras se retrouvait tailladée et un sang écarlate coula le long de la peau verte de l'orque. Une fois au contact, Nyhra eu l'avantage sur la bataille. Soudain l'elfe se retrouva foudroyée par une douleur insoutenable à la hanche et tout son corps bascula propulsé sur le coté.
Elle se retourna pour découvrir que l'attaque venait d'un démon de pierre et de flammes gangrénées qui lui avait infligé un coup de "poing" ravageur. Péniblement elle se releva et fit face à cette menace. Alors qu'elle se prépara à charger le golem infernal, l'orque profita de cette inattention pour se glisser dans son dos et caresser doucement la gorge de l'elfe du tranchant de sa lame.

-Un geste et je te vide de ton sang. Maintenant tu va me suivre petite. Tu va être ma clé.
La terreur s’emparera de Nyhra, pétrifiée de peur sentant le souffle de l'orque sur sa nuque, le démon se rapprochant en marchant lentement devant elle. L'orque désarma lentement Nyhra tout en gardant sa lame sur son cou. Sous la peur Nyhra grinça des dents, luttant contre une envie de pleurer ou de hurler de panique, tentant de faire face.
-Maintenant tu va me retirer cette armure. Tout de suite!
C'est en sentant sa peau se fendre sous la lame que Nyhra commença a retirer son armure d'une main tremblante. Une fois sans armure, il ne lui restait plus que ses brassards et une tenue de tissu fine et légère. D'un geste brisque l'orque attrapa une corde et ligota les bras de l'elfe dans son dos. Un autre démon s'approcha, le bras en armure. Il ramassa les affaires dépossédés de Nyhra pendant que son ravisseur l'emmenait vers la porte.

-Qui va là?! Hurla une voix grondante sur le mur.
-J'ai trouvé cette espionne à proximité, répondit l'orque en tenant Nyhra ligotée contre elle.
-Pourquoi pas l'avoir tué?
-Ferme-la péon et ouvre la porte si tu veux pas avoir affaire à mon maître.
La porte s’entrouvrit à peine laissant passer un orc seul. Une fois qu'il fit quelques mètres, un autre resta à l'embrasure.
-Qui est-tu femme?
-Respecte moi quand tu d'addresse à Vallarka du Conseil des Ombres si tu veux pas brûler dans les flemmes du maître.
-Et c'est Gul'Dan qui t'as ordonné de faire un prisonnier?
L'autre orc se mis à crier à l'autre bout.
-Tais-toi et laisse là passer. Je veux pas avoir d'histoire avec Gul'Dan.
Sans ajouter un mot, l'orque traina Nyhra avec elle et s'engouffra peu à peu au sein de la Jungle, entre deux flancs de montagne. Au dessus des arbres on voyait une imposante forteresse de la Horde de Fer, semblable à la Fonderie des Rochenoire mise à sac il y a peu. Soudain, le sol se mis à trembler. Une puissante secousse déchira le sol mais également les airs qui se retrouvaient décorés d'éclairs aux reflets verts. Sous la violence du choc et du bruit, la Fortesse se retrouva déformée, prise dans un amas de roches sombres. Vallarka sourit largement jusqu'aux crocs avant de regarder tout autour d'elle.
-Nous y sommes.
Nyhra essaya de se débattre et de fuir mais l'orque entre ses liens et les secousses elle trébucha avant de tomber sur l'herbe. L'orque psalmodia une incantation et des ombres s'approchèrent d'elle. Devant elle, plusieurs main violacées apparurent du vide et se rejoignirent. Leurs poings semblaient se refermer sur l'air et en s’écartant, une faille béante s'ouvrit. Vallarka tira Nyhra par les cheveux la redressant et lui fit faire face à la brèche dimensionnelle. Nyhra hurla de peur suppliant l'orque de l'épargner alors qu'elle saisissait sa dague de l'autre main.
-Ton rôle s'achève ici. Tu ne m'est plus d'aucune utilité.
En un geste brusque, l'orque glissa son couteau entre les bras de son otage et lui donna un coup de pied dans le bas du dos. Projetée en avant, ses liens cédèrent alors qu'elle bascula toute entière dans le portail démoniaque. Elle tomba dans le vide, sans aucune lumière. Au fond des ténèbres dans une chute qui sembla sans fin. Puis une immense gerbe de lumière l'aveugla avant tomber dans de l'eau. Tentant de reprendre ses esprits et se laissant guider par ses instincts de survie, elle nagea jusqu'à arriver à une berge. Regardant autour d'elle, perdue tentant de retrouver désespérément un paysage familier. Elle était au bord d'une rivière, les arbres rouges lui disaient qu'elle était de retour en Talador. A quelques mètres de là, un sac semblait abandonné, à coté d'amas de métal à peine cachés par la végétation. Il s'agissait de ses propre affaires, arme et armure. "Est-ce une ruse? Une manipulation?" Nyhra n'était sure de rien mais nétoya rapidement des effets et se rééquipa le plus vite possible.

Portant son regard vers l'Est, Nyhra repensait à l'orque qui l'avais attaqué, entremêlant les sentiments de colère et de honte.

_________________


Lien vers l'histoire de Vallaryn sur l'image


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:36    Sujet du message: [Récit] Ère sauvage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Maisons Sin'Doreis sur le Culte de Rive Noire Index du Forum -> Lune-d'Argent -> Bibliothèque publique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Modifiés et personnalisés pour ProjetSang,
par Christopher Jorissen et Lodjay.